• Arrivée à Hong-Kong

    18, 19, 20 et 21 Novembre :

    Vol au dessus de l'himalaya

      

    L’aéroport :

                     Nous prenons l’avion de Katmandou en direction de Hong-Kong. Nous survolons l’Himalaya : un joli spectacle pour les yeux ! Nous n’avons pas pu trouver de ligne directe, nous ferons donc une escale à Kunming à 15h.  Le problème c’est que nous n’avons pas encore notre visa chinois et qu’ils ne sont pas aussi laxiste que nos amis de la frontière Indo-népalaise. Nous voilà stoppé au service d’immigration pour obtenir un visa de transit. Perchés au comptoir des douaniers nous attendons qu’on nous rende nos passeports...

                 Normalement, pas de problème puisque de par son histoire, Hong-Kong, anciennement colonie anglaise, a conservé un système administratif indépendant du reste de la chine. En tant qu’européens, nous pouvons donc y séjourner 3  mois sans visa. Les gens s’agitent autours de nous, on ne comprend pas vraiment ce qu’on nous dit (c’est du chinois !), et on commence même à s’imaginer en prison pour la nuit ! Bref, nous finissons par avoir notre tampon sur le passeport : il nous faudra passer la nuit dans l’aéroport, puis reprendre un avion  le lendemain matin à 8h vers Hong-Kong. Nous trouvons une aire de repos avec des fauteuils et des couchettes en cuir, des douches, des toilettes avec du papier hygiénique (le rêve !) un accès internet… un vrai hôtel de luxe !  Raté, à 22h30 on s’est fait exproprier ! Nous dormons donc sur des bancs dans l’aéroport comme des clochards …

     

    19 novembre : après une courte nuit, nous prenons l’avion suivant pour atterrir à Hong­-Kong aux alentours de midi. Première surprise : comparé à ce qu’on a vu depuis le début de notre voyage, ici c’est extrêmement propre et aseptisé (ce dernier mot, je pense n’a pas de réelle traduction en indien, ou a été banni il y a quelques années déjà). Deuxième surprise, mais cette fois pas en faveur de la Chine : même au bureau de l’immigration de l’aéroport international de Hong-Kong il n’est pas facile de trouver quelqu’un qui parle ne serait-ce qu’un mot en anglais. Ça promet pour l’obtention du visa…

     

    Il y a quelques jours, nous sommes entrés en contact via couchsurfing avec Edward. Il nous a donné rendez-vous à un arrêt de bus pas loin de chez lui. Là encore une bonne surprise, le plan des bus est inscrit, le tarif des bus précisé, et à chaque arrêt le nom de la station est indiqué…trop facile ! On n’a jamais été aussi content de retrouver des routes goudronnées, de vrais trottoirs dans les rues, des passages piétons… L’avion ayant pris une heure de retard, nous ne sommes pas à l’heure pour notre rencontre, mais Edward est toujours là à nous attendre. L’accueil est chaleureux, il parle anglais avec un très fort accent chinois, mais dans la globalité globale nous arrivons à nous comprendre ! Il est 13h30, il nous invite dans un restaurant proche de chez lui : il devient alors un messie… Yann est affamé ! Le repas commence par du thé vert. Edward rempli les tasses puis les vides aussitôt dans un bol !?! Quoi, le thé ça ne se boit pas ? En fait il répètera l’opération avec notre assiette, et notre verre : c’est la procédure officielle pour désinfecter la vaisselle avant de manger ! Le repas sera constitué de plusieurs petits plats différents tantôts sucrés, tantôts salés : soupe, pain sucré au sésame, pièces vapeurs, des trucs gluants, d’autres visqueux, biens des choses étranges qui échappent à notre palais ! Des mets bien goûtus, qu’il nous a fallu apprivoiser avec des baguettes !

      

    L’obtention du visa…

     

                    L’après-midi, il nous guide vers un bureau pour les demandes de visa et c’est là que ça se complique !!! Nous avons tous nos papiers avec nous, mais ça ne fera pas l’affaire. On nous remet un formulaire à remplir et une liste de documents à fournir, et là c’est partit pour 3 jours de galère !

                     Le lendemain (20 novembre) nous revenons au bureau avec tous les papiers, fiers de nous, nous nous entrainons même un quart d’heure pour sortir une phrase en chinois : « bonjour, on veut un visa, s’il vous plait! ». Cette phrase a eu un effet dévastateur…  notre interlocutrice nous débitera des phrases en chinois dont on ne comprendra pas un mot, tout ça pour nous envoyer finalement à l’ambassade de Chine ! Nous attendons l’après-midi pour nous rendre à l’ambassade (et oui, fallait pas espérer que l’administration chinoise travaille plus que la française). Le dossier est prêt, il y a plus qu’à ! Il faut présenter une preuve d’entrée et de sortie de Chine, nous achetons donc un billet aller-retour Hong-Kong/Shenzhen,  Shenzhen étant une des premières villes située de l’autre côté de la frontière chinoise. Quand nous repartons au bureau, on nous explique que le dossier n’est pas bon car le billet d’entrée est valable, mais pas celui de sortie… car Hong-Kong c’est toujours la Chine ! Nous concluons donc que Hong-Kong n’est pas chinois mais le devient juste pour le retour…cherchez l’explication logique à tout ça…

                     Nous essayons donc une autre solution : se pointer dans les différentes agences de voyages de la ville pour acheter un billet de la chine vers le Laos. On nous répond partout qu’il n’est pas possible d’acheter un tel billet à Hong-Kong qui n’a pas de frontière avec le Laos car ce n’est pas la Chine, et que nous devons l’acheter en Chine. Oui, mais sans ce billet on ne peut pas y aller…bref c’est le serpent qui se mord la queue !

                     Fatigué d’essayer de s’expliquer nous décidons de nous débrouiller par nous-même. Nous ne voulions pas prendre d’avion pour ce trajet, mais devant ces difficultés, nous finirons par acheter sur internet un billet pour le Cambodge, qui bien que plus loin que le Laos, était 2 fois moins cher. Allez savoir pourquoi ?

                     Nous présentons enfin notre dossier le 21 novembre au petit matin, il semble être accepté, on nous donne rendez-vous à l’ambassade pour le 26 novembre pour récupérer notre passeport.

     

    « Sam revient à l'esprit! Fin et résumé de notre séjour au NépalLe Coulow Yo (sweet and sour pork), Hong Kong »

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Décembre 2014 à 14:28

    C'est toujours bien agréable de vous suivre dans vos aventures  cool

    Superbe photo que celle-ci, qui fait rêver!

    Bonne continuation 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :