• Derniers jours à Kunming

     

    La fête des bateaux-dragons

     

     

     

    Les Bandes dessinés :

     

    Nous découvrons par hasard une exposition de bande dessinée retraçant les points importants de l’histoire de la ville de Kunming comme par exemple la construction du premier chemin de fer de la région par les français installées non loin de là au Vietnam. Ils utilisèrent les premières locomotives à vapeur pour transporter des marchandises (fer et pétrole) de la province du Yunnan au Vietnam.

     

    D’autres dessins décrivent avec humour les croyances du pays, les fêtes traditionnelles, les coutumes locales…parmi ces clichés retrouvons :

     

     

     

     

    •  la fête des bateaux-dragons : une fête chinoise marquant l'entrée dans les chaleurs de l'été et la saison des épidémies. La tradition veut que ce jour-là, lorsque le soleil arrive au zénith, l'énergie yang (associée à la chaleur et à la lumière) atteigne son apogée. C'est, dit-on, le seul moment de l'année où on peut aisément faire tenir un œuf debout sur sa pointe, jeu auquel se sont exercées avec plus ou moins de bonheur des générations d'enfants chinois. La coutume est de réaliser des courses de bateaux en forme de dragons déplacés par une équipe de rameur. Cette course serait basée sur une légende selon laquelle un ministre chinois se serait jeté dans la rivière de dépit de voir ses conseils négligés et son dévouement au pays mis en doute. Les gens du peuple ayant une grande estime pour leur ministre mirent leur bateau à l’eau et tentèrent de retrouver la dépouille du noyé… en vain.  Pour pouvoir au moins repêcher son cadavre intact, ils auraient jeté dans l'eau du riz emballé dans des feuilles de bambou pour rassasier les poissons, et du vin pour les saouler ! Pour célébrer la fête du bateau dragon, on mange encore ces boulettes de riz (zongzi) accompagnée de vin.
    • Les poissons rouges : ce sont des animaux porte-bonheur pour les chinois, ils sont le symbole de la richesse et de l’or et apporteraient donc la fortune. Récemment, les chinois ont même été jusqu’à créer des portes-clefs portes bonheurs contenant un poisson rouge vivant ! Bref un dessin plein d’humour qui met en scène une belle citation de notre ami Chao : « de toute façon en Chine, tout ce qui se voit se mange !!! »

    • Les barbiers proposant un lavage d’oreille à l’écouvillon ! Ils ont une trousse d’outils impressionnante et pratiquent des soins plutôt étranges : ils utilisent les vibrations d’un diapason pour stimuler des points d’acuponcture sur les oreilles. Cette sonopuncture serait aussi efficace que le traitement à partir des aiguilles. On en a vu pleins dans les rues, franchement ça fait un peu peur… on sait maintenant pourquoi les chinois ont des cache oreilles… et ce n’est pas à cause du froid !

                                  Construction du premier chemin de fer de la région    Lavage d’oreille à l’écouvillon

    Les poissons rouges

     

     

    Monts de l'ouestDans l’antre du dragon :

     

    Notre périple dans les monts de l’ouest, appelés aussi « mont de la beauté endormie » nous amènera à surplomber Kunming et son gigantesque lac. Après la porte du dragon, (on ne sait pas trop si on est entré ou sorti de son royaume !), nous découvrons un sentier creusé à flanc de falaise desservant des temples bouddhistes, et taoïstes parfois creusés à même la roche. Cette piste nous conduit au beau milieu de la forêt : c’est surprenant de trouver un tel coin de verdure aux portes d’une si grande ville.

     

    Rappelons que le dragon en chine n’est pas un monstre et n’est pas forcément mauvais. Il représente les forces de la nature et dès lors doit être considéré avec précaution car, comme la nature, il peut être dangereux. Il représente le pouvoir et est le symbole des empereurs : sa principale source de pouvoir réside dans une grosse perle (en réalité une boule de cristal) qu'il cache sous les replis de son menton. Cette perle est souvent synonyme de bonheur, d'abondance, de sagesse ou de connaissance pour celui qui la possède. Tous les empereurs de Chine ont régné sous le signe du dragon, et ils étaient même considérés comme « Fils du Dragon » ayant reçu le « mandat du ciel ». En Chine, la croyance dans les dragons est plus forte que celle dans les autres dieux, car le peuple les voit fréquemment dans les nuages changeants : nous n’en percevrons pas ce jour-là, le vent ayant fait fuir ce colosse à la recherche d’un abri dans sa grotte !

     

     

             Temple au sommet du mont de l'ouest  Chao et Yann

    « Rendez-vous avec la médecine ancestrale La Chine en résumé : »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :