•  

    Notre résumé du Pérou

     

    Nous avons trouvé au Pérou des paysages exceptionnels et une multitude d’anciennes cultures toutes aussi surprenantes les unes que les autres. Ce pays a une histoire encore pleine de mystère, qui n’a pas encore révélé tous les secrets et toutes les réponses à ses énigmes : esprits explorateurs et aventuriers, cette destination vous comblera. Ne manquez pas la visite des marchés hautement imprégnés de couleurs locales, et testez les spécialités culinaires dans les comedors pour découvrir une cuisine familiale qui vous réservera bien des surprises et ravira tous les palais.

     

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le Machu Picchu

     

     

     

                Les incas avaient perché si haut dans les nuages le village du Machu Picchu, qu’il ne put être trouvé par les conquistadors et fut ainsi épargné de pillages et destruction. A notre plus grande surprise, il nous faudra plus de 6h de minibus sur des routes vertigineuses et pas loin de 4h de marche pour s’approcher de la célébrissime cité. Pour un site qui reçoit 2500 visiteurs par jours, c’est plutôt surprenant de voir que l’accès y est si compliqué.

     

     

     

     

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Cuzco

                   Après une dizaine d’heure de bus nous atteignons la citée sacrée. Nous partageons un taxi avec 2 autres français pour nous rendre dans  le centre historique de Cuzco. Il nous dépose sur la place des armes. Comme à Arequipa, cette place possède un charme tout particulier. Elle est entourée d’arcades et de maisons coloniales aux balcons en bois sculptés. Deux gros édifices religieux en pierre viennent agrémenter le décor. La ville est très animée et plusieurs écoles et corps militaires défilent.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •               Début de la remontée

                  Le dernier jours, nous nous levons donc tôt et démarrons la marche aux alentours de 5h. La distance à parcourir est plutôt courte, de l’ordre de 5km, par contre les 1300 mètres de dénivelé ne sont pas négligeables à cette altitude pour une ci-courte distance. C’est donc sous un superbe ciel étoilé et armées de lampes frontales que nous démarrons la remontée.

      

    Au bout d’une heure d’ascension, les ânes nous rattrapent. On est plutôt content d’avoir choisi la version pédestre, la balade montée semblant plutôt vertigineuse par endroit. Le sentier est étroit, et les mules se dandinent de gauche à droite, nous rasons les murs lors de leur passage, se faisant parfois écraser contre la paroi, mais c’est toujours mieux qu’un plongeon dans le vide.

     

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • Découverte de la vie dans le canyon de Colca

     

                     Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Perrine… Première surprise, au petit déjeuner, les guides  ont cuisiné des crêpes au dulce de leche pour tout le monde… Miammmm. Après l’heure du réconfort, c’est l’heure de l’effort. Le programme de la journée constitue la partie la plus simple du trek. Nous devons suivre une piste qui borde le canyon sur 8 km, et traverser 2 petits villages : Cosnirhua et Malata. L’accès à ces villages peut se faire par véhicules motorisés, mais c’est à vos risques et périls… la « route »  étroite et chaotique de poussière et de gravier se situe à flan de roche. Sans rambarde de sécurité, le moindre dérapage serait fatal. Qu’est-ce qu’on est bien à pied !

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le canyon de Colca

     

     

                   3h30, le réveil sonne et semble comme une agression pour nos oreilles. Il faut se lever, un minibus vient nous chercher à 4h au pied de notre hôtel. Yann n’est pas très en forme ce matin, il n’a pratiquement pas fermé l’œil de la nuit et a un peu de fièvre. 4h50 : le mini-bus arrive enfin. Yann décide de ne pas se laisser abattre : nous partons pour plus de 6 heures de routes à travers les hautes montagnes péruviennes et passons un col à 4900m d’altitude. Pendant le trajet, l’état de santé de Yann ne s’améliore pas. Dans le doute d’un « soroche » (mal des montagnes) on lui propose de chiquer une dizaine de feuilles de coca pendant 20 minutes, puis de garder la pâte obtenue contre ses gencives une bonne heure.

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Arequipa la blanche

     

     

                  Le 12 Juillet au soir, nous nous décidons à quitter Edgardo et la petite famille de couchsurfers installée dans son havre de paix. Nous arrivons à la gare routière d’Arequipa tôt le matin et y  rencontrons Ronaldo, un brésilien d’une cinquantaine d’année qui cherche lui aussi à se rendre en ville. Nous lui proposons de partager un taxi. Quelques minutes plus tard nous foulons le pavé du centre historique d’Arequipa et partons à la recherche d’une auberge pour la nuit suivante.

     

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Edgardo notre hôte de Nazca

     

     

                    A peine arrivés chez Edgardo, l’ambiance est totalement différente : on se sent en confiance et en sécurité. Cet homme d’une cinquantaine d’année à l’œil qui pétille et au sourire bienveillant nous met de suite à l’aise. En ce moment, il reçoit d’autres couchsurfeurs : Mathias d’argentine, Marianne du Québec et William de Belgique. Les quelques jours dans cette colocation internationale sont un vrai plaisir. Chaque soir, l’un d’entre nous cuisine un plat de son pays et le partage avec les autres convives. Les anecdotes de voyages de chacun agrémentent le repas. Mathias nous a également appris à fabriquer un réchaud pour cuisiner à partir d’une canette une technique qu’il avait lui-même appris d’un français en balade!

     

     

     

    Lire la suite...


    5 commentaires
  • photo prise lors de la manisfestation pour la paix à Cuzco

     

     

     

     

                   Le lendemain, Chad veut nous amener sur la colline San Cristobal qui donne un joli point de vue sur la ville de Lima. Nous montons donc dans un collectivo en direction du centre-ville et décidons de nous arrêter pour acheter nos billets de bus pour Nazca notre prochaine étape du voyage. Alors que nous marchons dans les rues de Lima en direction du terminal de bus, accompagnés de Chad, deux hommes nous sautent dessus. J’ai à peine le temps d’esquiver l’assaut en faisant un pas en avant pour les éviter que je vois les 2 hommes qui ont saisi Perrine et Chad.

     

     

     

      

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • lima (san cristobal)

     

                    Le lendemain de notre arrivée c’est le week-end, nous le passons à nous balader dans les rues de Lima à découvrir le vieux quartier historique. Cathédrale, place des armes et palais présidentiel, pont de pierre tout est passé en revue. En plus de la brume, la ville est très grise, il y a peu d’espaces verts, heureusement quelques bâtiments de couleurs se détachent du reste et égaillent un peu la visite. La place des français avec ses murs rouges et son église bleue n’a rien à voir avec l’architecture du pays : il parait que c’est un cadeau fait par la France au Pérou pour fêter leur indépendance, cocorico ! Nous découvrons au détour d’un parc les anciens murs d’enceinte de la ville. De nouveaux bâtiments ont été construits par-dessus sans vraiment se soucier de la cité antique. La grande colline san cristobal arborant une croix constitue l’arrière-plan de la ville, sur ces flans, une multitude de maisonnettes colorées bleu jaunes roses vertes... Il s’agit en réalité des quartiers populaires (pour ne pas dire des bidonvilles de la ville) qui abritent 8 millions d’habitants. Pour une ville de 10 millions d’habitants, ce chiffre résume bien les conditions de vie des gens qui s’entassent dans ses quartiers.

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • el dorado               L'Eldorado, le pays de l'or, a longuement fait rêver les Européens, au XVIe siècle, lorsqu'ils ont mené de nombreuses expéditions en Amérique du Sud, avec l'espoir d'y localiser ce pays dont le prince se faisait saupoudrer d'or de la tête aux pieds chaque matin.

                   Parmi les différentes vagues d'exploration et de pillage du continent sud-américain, c'est en 1532 que Francisco Pizarro défait les Incas au Pérou en capturant leur roi Atahualpa et en massacrant jusqu'à 20 000 des personnes qui l'accompagnaient dans le piège que le conquistador avait tendu. Le roi prisonnier fait alors livrer aux Espagnols de très grandes quantités d'or et d'argent en échange d'une libération qu'il n'obtiendra jamais puisqu'il sera étranglé dans sa prison en 1533.

                   Le Pérou offrait une réserve immense de richesses telles que l'or, l'argent, le plomb ou encore les pierres précieuses. Les colons espagnols asservirent alors les indiens qu'ils considéraient comme de la main d'œuvre bon marché et sans importance pour exploiter les mines à leur place. Petit à petit, les réserves s'amenuisèrent jusqu'à ne plus laisser que quelques paillettes d'or dans les ruisseaux. C’est de ce passé colonial pas très glorieux qu’est née l’expression "ce n'est pas le Pérou", pour figurer qu'un gain n'est pas énorme, en référence à cette époque où le pays était un véritable eldorado.

                  Dans notre cas, ce n’est pas la conquête de l’or qui nous fait partir pour le Pérou, mais plutôt la culture andine et une fascination pour les vieilles pierres (ses montagnes, ses vallées sacrées, ses murs et allées pavées…) dont le Macchu Pichu est un bon exemple.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    drapeau du Pérou

     Capitale : Lima

     Langue officielle : l’espagnol est parlé par quasiment toute la population, à part dans quelques endroits des Andes ou de la Selva où les autochtones ne parlent que le quechua, l’aymara ou des dialectes de la forêt. Beaucoup de Péruviens sont polyglottes : 1/3 de la population parle quechua et les zones frontalières avec la Bolivie utilisent l’aymara une langue qu’ils ont en commun.

      Monnaie : nouveau sol

     Politique : République

     Drapeau :

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique