• Rendez-vous avec la médecine ancestrale

        Rendez-vous avec la médecine ancestrale

     

     

               Poudre de perlimpinpin, animaux séchés, lézards dans des bocaux…non nous ne sommes pas dans l’antre de la fée carabosse, mais dans une pharmacie de médecine traditionnelle chinoise ! Ici chacun vient s’approvisionner en herbes médicinales prescrites par le médecin traditionnel chinois : de quoi en remplir un plein chaudron, et en faire un bon bouillon ! Chao et Hycheng nous accompagnent et nous familiarisent avec ces traitements plutôt bizarroïdes. Des décoctions de plantes censées ramener les morts ou du moins donner des forces aux personnes âgées (pas mauvais, avec un arrière-gout de rhum arrangé, j’en connais qui ferai semblant d’être malade pour prendre ce médicament !),  un lézard en guise de traitement pour les rhumatismes, un ver colonisé par un champignon pour soigner les problèmes respiratoires (très, très, très cher !) tout est passé en revue.

     

     

     

     

     

     

     

    vers colonisés  étranges décoctions

        Rendez-vous avec la médecine ancestrale   Rendez-vous avec la médecine ancestrale


    La médecine traditionnelle chinoise atteste que l’homme et son environnement naturel forment un tout et que les interactions perpétuelles de l’homme avec la nature peuvent faire varier son état de santé. Pour être en bonne santé, on doit donc rechercher l’harmonie, l’équilibre entre notre corps et l’environnement selon les principes taoïstes d’une bonne balance entre les éléments yin et yang. Par exemple quand le temps change brutalement et passe du chaud au froid, la température du corps doit s’adapter, si ce n’est pas le cas le déséquilibre peut causer une pathologie (le rhume…). Cependant comme le corps s’adapte moins vite que l’environnement à tous ces changements, il convient parfois de l’aider pour accélérer le processus de rééquilibration et éviter les maladies. On peut considérer la médecine chinoise traditionnelle comme essentiellement préventive dans ses fins, elle tente de résoudre le déséquilibre avant que celui-ci soit trop important et s’exprime par une pathologie. Les Chinois tendent à être constamment attentifs à leur état, à l'affut de signes de déséquilibre qu'ils chercheront à corriger par l'alimentation ou l'usage de remèdes traditionnels ou « alternatifs ». Il semblerait cependant que cette médecine, datant de plus de 3000 ans, perde petit à petit de son influence face à la médecine occidentale : les traitements étant jugés trop amer par certains patients…A moins que ce soit un problème d’efficacité qui rende les gens amer…on ne demande qu’à tester ! Nous prenons donc rendez-vous avec un médecin traditionnel chinois.


    La médecine traditionnelle chinoise constitue un des aspects les plus étranges de la civilisation chinoise. Le diagnostic se fait à partir de l’étude du pouls, de la langue, de l’œil ou encore de la complexion du visage. Les approches différentes sur le traitement des pathologies comprennent notamment une participation active du patient, qui est appelé à changer son alimentation si besoin. Les décoctions de médecine traditionnelle, prescrites à la fin d'une consultation, sont destinées à « rééquilibrer les principes vitaux », contrebalancer les mouvements de chaud et de froid. Il existe près de 7000 espèces différentes d’herbes médicinales dérivées des racines, feuilles, bourgeons et fruits de plantes auxquelles on associe parfois des animaux ou des minéraux. Un autre mode d'intervention du médecin chinois est l'acupuncture : suivant les méridiens ou lignes de flux vital parcourant le corps, des aiguilles sont plantées à travers la peau pour rétablir une circulation optimale du souffle vital ou qi. En Chine, elle est souvent combinée avec l'utilisation des médicaments traditionnels. Les Chinois se soignent également des douleurs musculaires à l'aide de la Gua Sha, technique qui consiste à « sortir » les toxines en raclant la peau, notamment sur le dos à l’aide d’un genre de cuillère en corne de vache. Le résultat n’est pas très beau à voir : de belles traces rouges sur le corps qui ne partiront que 3 à 4 jours plus tard en amenant avec lui le problème (enfin espérons le…) !


    Au final le pouls a parlé, ainsi que la pointe de ma langue rougie par on ne sait quel procédé autre que le fait de s’être brulé en buvant du lait de soja… j’aurais un excès de chaud au niveau des poumons, et ne tarderai pas à attraper un rhume. Oups trop tard, un jour est passé et voilà je passe ma journée à me moucher… Vite mes pilules miracles ! Affaire à suivre…

     

    « KunmingDerniers jours à Kunming »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Clo
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 11:26

    Joyeux Noel les loulous !! 


    Je pense bien fort à vous depuis l'autre côté de la Terre !! :-)


    Gros bisous et merci de me faire voyager avec vous avec votre blog ! C'est un régal ! Bravo ! :-)


    Clo

    2
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 11:53

    Merci Clo! On te souhaite également un très joyeux noel! On espère que les contes et légendes des pays qu'on traverse seront une bonne source d'inspiration pour toi. Bises et à bientôt

    Yann et Perrine

    3
    joelle
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 15:54

    Je vous souhaite à tous les deux un très joli noel et plein de nouvelles aventures passionnantes pour la nouvelle année


    gos bisous


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :