• Un saut au pays des Kangourous

                   Un saut au pays des KangourousAprès pas loin de 6 mois en Asie, nous changeons de continent pour aller explorer l’Océanie. Le départ d’Asie a été pour le moins qu’on puisse dire un peu laborieux.

                  Tout d’abord, nous quittons la fabuleuse île de Tioman en compagnie de Simon pour retourner sur la péninsule malaisienne à Mersing. Nous passons une première nuit là-bas, après laquelle Simon qui a une soudaine envie impérieuse de froid et de travail, prend un bus pour Kuala Lumpur où l’avion pour son retour en France l’attend.

     

     

    Nous restons un jour de plus à Mersing, et le lendemain, 22/03/2015 nous allons à la gare de bus pour descendre sur Singapour où nous avons réservé un vol en direction de Cairns. Arrivés à la gare routière, nous apprenons que notre bus a été annulé. Nous changeons donc nos tickets, et nous voilà partis pour la ville de Johor-Baruh, située à une dizaine de km au nord de Singapour. Quand nous arrivons à Johor-Baruh, nous prenons un autre bus pour Singapour, puis passons le poste de frontière sans encombre. Après ça nous devons prendre un autre bus pour aller à un arrêt de métro duquel nous pouvons atteindre l’aéroport. Mais voilà : il y a 500m à parcourir entre la sortie du bus et le métro, en temps normal, ce n’est pas vraiment un problème, mais nous subissons les caprices d’une mousson tardive, en d’autre mots « il pleut comme tout un troupeau de vache qui pissent ». Le mot trempé n’est pas assez fort pour décrire l’état dans lequel nous atteignons le métro puis l’aéroport. Je ne sais pas vraiment si c’est possible, mais nous avons l’impression d’être plus mouillés que si nous avions sauté dans une piscine… Nous avons heureusement réussi à sauver le matériel informatique et les papiers les plus importants en les mettant dans plusieurs poches plastifiées.

     

    Arrivés à l’aéroport nous nous changeons pour enfiler nos vêtements les moins mouillés. Perrine garde aux pieds ces chaussures de randonnées qui font splouch splouch à chaque pas… puis fini par abdiquer pour se promener pieds nus dans l’aéroportJ.

     

    Nos surprises ne s’arrêtent pas là, lorsque nous voulons enregistrer nos affaires à l’avance à l’aéroport, la dame de l’accueil nous dit que ça nous coûtera 50€ pour les 2 sacs et qu’il vaut mieux le faire maintenant qu’au check in final où ce sera un peu plus cher. Nous essayons donc de faire un seul sac en repensant nos bagages et finalement nous y arrivons… Mais la dame a fermé le bureau… Nous n’avons donc plus le choix il faudra l’enregistrer juste avant de prendre l’avion. Lorsque nous y arrivons la personne qui contrôle le poids de notre unique sac de 15 kg nous demande 60€. Perrine lui fait remarquer que le prix de 2 sacs était 50€… La dame demande conseil à une de ses collègues, puis après concertation, elle reconnait son erreur et nous signale qu’en réalité le prix pour les 15 premiers kilos est de 160€ pour un vol vers l’Australie. Nous répondons que cela nous semble tout de même un peu élevé pour rajouter un bagage en soute, et qu’il faudrait se mettre d’accord sur les prix pas dire n’importe quoi. Après plusieurs minutes d’échange, nous sommes redirigés vers un autre bureau où un autre employé nous dit qu’il va faire l’enregistrement pour nous. Il passe quelques minutes derrière son ordinateur. Nous ne savons pas vraiment ce qu’il fait, puis après un court instant, il lève le nez, nous tend nos billet et nous dit « that’s ok » (c’est bon), nous lui demandons alors combien nous coûte l’enregistrement, il nous sourit et répète « that’s ok ». Nous le remercions et nous dirigeons alors vers la porte d’embarquement !

     

    L’avion décolle finalement avec une petite heure de retard en raison des intempéries, mais nous attrapons notre correspondance à temps et arrivons à peu près à l’heure à Cairns. Il fait beau et chaud ici. Nous récupérons nos affaires puis nous renseignons sur les bus en direction du centre-ville. C’est plus de 20€ par personnes pour parcourir à peine 5 km… Nous décidons donc de faire du stop, et très vite un sympathique couple de sexagénaires nous prend pour nous déposer exactement où nous voulions en ville. Cairns est en fait une petite ville balnéaire que l’on peut quasiment traverser à pied. Nous nous  baladons dans les rues, glanons quelques informations par-ci par-là puis trouvons un coin pour grignoter ce midi. Les prix vont nous changer de l’Asie. Fini les repas de fou dans la rue pour 1 ou 2€, ici c’est plutôt le demi-hamburger pour 10$.

     

    Le soir nous prenons un bus de ville pour nous rendre chez Sandy, notre nouvelle couchsurfeuse. Nous pensons bien nous entendre avec elle, nous avons pas mal de choses en commun : elle aime la nature, la plongée, et est masseuse professionnelle. Elle vit seule dans la banlieue de Cairns, et partage sa maison avec 3 « céréales killer » : 3 poulets de garde qui surveillent sa maison en son absence. Nous resterons chez elle 5 jours.

    Un saut au pays des Kangourous

     

    « Notre résumé de la MalaisieDevinette n°6 »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    eveline.matrand
    Lundi 30 Mars 2015 à 14:32

    vous voila rendu en Australie que de belles choes a decouvrir bon courage pour la suite

    Bises

    Eveline

    2
    Lundi 30 Mars 2015 à 18:05

    c'estquand meme beau l'aventure que d'imprevues !! ma niece  habite  syd ney mais je n'ai pas l'adresse  bonne decouverte

     

    3
    Mardi 31 Mars 2015 à 02:00

    Merci à vous. Notre plan pour l'Australie, est de descendre la côte est de Cairns à Brisbane en stop, avec une petite excursion dans l'outback australien en chemin.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :